Une couche nuageuse froide autour de Vénus

02-10-2012 Philippe VOLVERT

La planète Vénus, connue pour être une fournaise à l'atmosphère saturée en dioxyde de carbone, peut encore surprendre. En se basant sur des données collectées par la sonde européenne Venus-Express sur 5 ans, les scientifiques viennent de découvrir une curieuse couche nuageuse refroidie par -175°C à 125 km d'altitude. La couche froide est bien plus givrée que n'importe quelle partie de l'atmosphère terrestre, par exemple, en dépit du fait que Vénus soit beaucoup plus près du Soleil. Cependant, le phénomène reste transitoire et ne s'observe qu'à la limite le long du terminateur, la limite entre jour et nuit sur Vénus. Les scientifiques ont également remarqué en périphérie la présence deux couches atmosphériques relativement plus chaudes.

La découverte est basée sur les résultats obtenus de observation de la lumière solaire filtrée par les couches atmosphériques afin d'en déterminer le taux de dioxyde de carbone à toutes les altitudes. En combinant les données avec celle de la pression atmosphérique, ils ont pu déduire la température des différentes couches. Au-delà de 120 km, la température est inférieure au point de congélation du dioxyde de carbone, ce qui expliquerait la présence de la couche nuageuse formée par ce gaz transformé en cristaux de glace.

Le profil des températures est différent à plus de 120 km le long du terminateur selon que l'on soit dans la partie jour ou la partie nuit. La partie nuit peut avoir une influence à certaines altitudes tandis que la partie jour peut agir sur d'autres couches atmosphériques.

Sources

Sur le même sujet