Pluton plus rouge et brillante que jamais

05-02-2010 Véronique CHEVALIER

De récentes images dues au télescope Hubble révèlent que Pluton a subi certains changements de 2000 à 2002. Au cours de ces deux années, la surface de la planète naine est devenue plus rouge et l'hémisphère Nord plus brillant, à cause de la fonte des glaces observée au niveau de ce pôle soumis aux rayons lumineux du Soleil tandis que le pôle Sud, lui, s'est recouvert de glace.

Le télescope spatial, incapable d'analyser la géologie de la trop petite et lointaine Pluton, fournit pourtant ici des clichés précis des teintes de sa surface allant du blanc au rouge, en passant par le noir charbon. Ces couleurs résultent sans doute de la radiation des rayons ultra-violets du Soleil qui désagrège le méthane présent à la surface de Pluton la recouvrant de ce manteau de résidus de carbone rouges et noirs.

De plus, en soulignant désormais le changement de couleur et de brillance de Pluton, Hubble démontre aussi que ce corps céleste est bien plus qu'un assemblage de roches et de glace. Au contraire, il renferme un monde complexe et dynamique, tributaire des changements atmosphériques eux-mêmes amenés par les changements de saisons. Ceux-ci sont irréguliers à cause de l'orbite elliptique de 248 ans de Pluton autour du Soleil et des variations autour de son axe de rotation. Enfin, déjà d'autres observations menées entre 1988 et 2002 avaient mis en évidence que la masse de l'atmosphère avait doublé, probablement à cause d'un réchauffement et de la sublimation conséquente d'azote glacé.

Toutes ces images capturées par Hubble sont de très grande valeur pour préparer le futur survol de Pluton par New Horizons planifié pour 2015. En effet, ce passage très rapide obligera la sonde à photographier un seul hémisphère et le télescope lui a déniché comme point de mire une tache brillante assez inhabituelle riche en monoxyde de carbone gelé.

Sources

Sur le même sujet