LRO en route pour la Lune

18-06-2009 Véronique CHEVALIER

Elle devait partir le 17 juin. Mais à cause d'un problème de concordance de lancement avec Endeavour, c'est finalement en ce 18 juin que Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO de son acronyme) s'est envolée pour aller rejoindre la Lune. Quarante ans après les premiers pas de l'homme sur notre satellite et quelques mois après les missions chinoise Chang'e 1 et japonaise Kaguya, LRO a été envoyée afin d'étudier la Lune et de préparer le terrain pour de futures expéditions ; il est en effet attendu que, dans les années à venir, des astronautes retournent sur notre voisine dans le cadre d'un projet d'exploration spatial développé en son temps par l'ancien président Bush.

Pour mener à bien ses nouvelles investigations, la sonde de la NASA a emmené avec elle 7 instruments. LROC (Lunar Reconnaissance Orbiter Camera) se mettra à la recherche des meilleurs sites d'atterrissage tandis que le spectromètre LAMP, le détecteur de neutrons LEND et le radar Mini-RF tenteront chacun de déceler des traces de glace dans des zones spécifiques. CRaTER, lui, mesurera l'intensité et les conséquences du rayonnement cosmique ionisant pendant que le radiomètre DLRE calculera le flux thermique à la surface et que, enfin, l'altimètre LOLA déterminera un système géodésique de la Lune.

LRO a également embarqué un compagnon de voyage, LCROSS (pour Lunar Crater Observation and Sensing Satellite), qui est en fait une seconde sonde comportant deux impacteurs. LCROSS aura pour charge de scruter un cratère situé au pôle Sud lunaire pour y détecter une éventuelle présence d'eau à l'état de glace.

Au terme de quatre jours de voyage et de 384 000 kilomètres parcourus, LRO atteindra la Lune pour se placer en orbite autour d'elle. La durée de cette mission, aujourd'hui prévue pour un an, pourrait par la suite se voir octroyée trois années supplémentaires.

Sources

Sur le même sujet