La Chine lance sa seconde sonde d'exploration lunaire

02-10-2010 Philippe VOLVERT

Une fusée Chang-Zheng 3C s'est élancée ce vendredi à 11 heures TU du centre spatial de Xichang avec à son bord la sonde lunaire Chang'e 2. L'engin devrait atteindre son objectif dans 5 jours.

Chang'e 2 est le second engin de la « Phase I » du programme d'exploration lunaire chinoise, connu sous l'acronyme CLEP (Chinese Lunar Exploration Program). A terme, il devrait permettre de récolter des échantillons de la surface lunaire et de les ramener sur Terre. L'objectif final devrait être atteint en 2017. D'ici là, la Chine compte bien envoyer d'autres sondes, notamment un rover prévu pour 2013.

Chang'e 2 est le modèle de secours de Chang'e 1 dont la mission s'est achevée l'an dernier avec un impact contrôlé sur le surface lunaire. Cependant, des améliorations ont été apportées, notamment au niveau du trajet qui devrait ne durer que 5 jours au lieu de 15 précédemment. Pour se faire, les Chinois ont opté pour la version Chang-Zheng 3C équipée de 2 boosters à ergols liquides au lieu de la Chang-Zheng 3A pour Chang'e 1. L'orbite autour de la Lune sera également différente. Si pour Chang'e 1 l'orbite circulaire culminait à 200 km d'altitude, pour Chang'e 2, elle sera de 100 km et pourrait bien descendre à 15 km lorsqu'il faudra passer au-dessus de la région de Rambou, site choisi à l'heure actuelle pour le rover et le collecteur d'échantillons. Chang'e 2 dispose également d'une caméra plus performante puisque les images de la surface lunaire auront une résolution inférieure à 10 m contre 120 pour Chang'e 1.

A noter que ce lancement a eu lieu le jour de fête en Chine. En effet, le 01 octobre c'est la fête nationale mais c'est aussi le 61ème anniversaire du pouvoir communiste dans le pays.

Sur le même sujet