L'atterrisseur indien Vikram s'écrase sur la Lune

07-09-2019 Philippe VOLVERT

La première tentative indienne pour se poser à la surface de la Lune s'est soldée par un échec. L'agence spatiale indienne ISRO a perdu le contact avec l'atterrisseur Vikram, quelques instants avant son atterrissage prévu vendredi à 20 heures 23 TU.

L'évènement était à suivre en direct sur Destination Orbite depuis le centre de contrôle à Bangalore, Etat de Karnataka dans le sud de l'Inde. Les images montraient une tension certaine qui montait à mesure que le vaisseau approchait de la surface lunaire. L'excitation du moment s'est transformée en découragement lorsque le contact radio a été perdu avec Vikram.

La mission Chandrayaan 2, comprenant un orbiteur et un atterrisseur, a été lancée le 22 juillet dernier depuis le centre spatial Sriharikota. Elle est arrivée en orbite lunaire le 20 août et Vikram s'est séparé le 02 septembre. L'atterrisseur a utilisé ses moteurs à plusieurs reprises pour descendre sur une orbite située entre 35 et 101 km au-dessus de la surface de la Lune.

La partie la plus complexe de la mission a débuté vendredi à 20 heures 08 TU lorsque Vikram a allumé quatre de ses rétrofusées pour amorcer une séquence de descente préprogrammée qui devrait durer 15 minutes. Le site d'atterrissage choisi était localisé au Pôle Sud de la Lune par 70 degrés de latitude Sud et 20 degrés de longitude Est, entre les cratères Manzinus C et Simpelius N.

Vikram était programmé pour voler momentanément en stationnaire à 100 m d'altitude afin de permettre à ses capteurs d'identifier un site d'atterrissage sûr, plat et sans rocher avant de commencer la descente finale. Une fois le site identifié, la descente pouvait reprendre avec l'utilisation du moteur central pour le freinage de façon à réduire la quantité de poussière soulevée au moment du contact avec le sol.

Dans un premier temps, tout se déroulait de manière optimale comme le montrait la courbe de la trajectoire empruntée par Vikram visible sur les écrans de la salle de contrôle. C'est à quelques minutes de l'atterrissage que le contact a été perdu. Au même moment la courbe s'est fortement infléchie, suggérant une descente trop rapide avec pour conséquence un crash à la surface lunaire.

Pour l'heure aucune cause n'est connue sur ce qui a pu mal tourner lors de la première tentative indienne d'un atterrissage sur la Lune. Selon Kailasavadivoo Sivan, directeur de l'ISRO, « la descente de l'atterrisseur Vikram s'est déroulée comme prévu et les performances normales ont été observées jusqu'à une altitude de 2,1 kilomètres. » Ce serait à cet instant que le contact avec l'engin aurait été perdu. Une analyse des données permettra de détailler les évènements qui ont conduit à la perte de l'atterrisseur.

Si Vikram est un échec, la partie orbitale de la mission Chandrayaan 2 continue à donner pleine satisfaction aux scientifiques indiens. La sonde continue sa cartographie détaillée de la Lune sur une orbite à 100 km d'altitude.

Sources

Sur le même sujet