Kaguya part à la rencontre sélène

14-09-2007 Philippe VOLVERT

Kaguya, alias SELENE (SELenological and ENgineering Explorer) est bien partie cette nuit du Tanegashima Space Center à bord d'un lanceur H-IIA/2022 à 01:31 TU. Après un vol parfait de 45 minutes, la sonde est larguée sur la bonne orbite. Orbite qu'elle quittera dans les prochaines heures pour son objectif final, la Lune. Ce lancement marque le retour du Japon vers notre voisine lunaire pour une mission d'au moins 1 an.

Kaguya est un engin dont la masse avoisine les 3 tonnes. Il transporte non seulement des expériences scientifiques mais également deux sub-satellites qu'il larguera une fois arrivée sur place. La mission est très ambitieuse puisqu'elle couvre tout un large éventail de questions allant des circonstances de la naissance et de l'évolution de la Lune, l'étude de la surface et de la répartition de la matière en procédant à une cartographie détaillée et offrir des images d'une qualité haute définition. Les deux sub-satellites n'ont pas un rôle marginal dans la mission. Le satellite Relay doit transmettre les données à la Terre provenant de l'orbiteur lorsque celui-ci passera derrière la Lune. Le second satellite, VRAD, est dédié à la recherche. La JAXA espère collecter des données pour des projets encore plus ambitieux, notamment la colonisation de notre satellite naturel.

Sources

Sur le même sujet