Fobos-Grunt en difficulté

09-11-2011 Philippe VOLVERT

Voilà quinze ans que les Russes n'avaient plus entrepris une mission d'exploration martienne et pour leur retour, ils misaient gros avec la sonde Fobos-Grunt. Elle a décollé du cosmodrome de Baïkonour ce mardi à 20 heures 16 TU au sommet d'une fusée Zenit 2SB. Toute la phase propulsée de la fusée s'est déroulée exactement comme prévu et la sonde était injectée sur une orbite parking. Deux heures 40 plus tard, l'étage Fregat accouplé à la sonde devait s'allumer une première fois pour une durée de 08 minutes 30. Cet allumage devait rehausser l'apogée de l'orbite. Hors, il semblerait que la sonde ait été détectée sur la même orbite que celle où la fusée l'avait laissée. Ce qui signifierait qu'un incident serait intervenu pendant la phase de propulsion. Un deuxième allumage était prévu 04 heures 47 après le décollage pour une durée de 17 minutes 20 environ. Celui-ci devait fournir la vitesse nécessaire pour éjecter la sonde sur une trajectoire vers Mars. Selon Vladimir Popovkin, le directeur de l'agence spatiale russe, il n'y a jamais eu de premier ni de second allumage. Il est possible que la sonde n'ait pas été capable de s'orienter elle-même du Soleil vers les étoiles. Les capteurs n'ayant pas reçu l'information de la bonne position n'auraient tout simplement pas envoyé l'ordre d'allumage. La situation est délicate mais le patron de Roskosmos se refuse à parler d'échec. Il reste 3 jours de batterie, suffisant pour qu'une solution de secours puisse être tentée, notamment une reprogrammation de la sonde.

Sources

Sur le même sujet