Duo de choc pour mission lunaire express

10-09-2011 Philippe VOLVERT

La NASA s'aventure à nouveau autour de la Lune avec la mission GRAIL. Une fusée Delta 2 s'est élancée cette après-midi de Cape Canaveral avec à son bord deux vaisseaux jumeaux de 307 kg chacun. La mission ne devrait pas excéder 82 jours sur orbite lunaire.

Gravity Recovery and Interior Laboratory, comme son nom l'indique, s'intéresse à la gravité lunaire ainsi qu'à la structure interne de la Lune. Après le lancement réussi, les deux engins vont mettre respectivement un peu moins de 4 mois pour rejoindre la Lune en passant par le point Lagrange L1. Cette trajectoire si particulière permettra d'économiser du carburant, de permettre un de vider complètement les réservoirs de carburant afin de ne pas perturber les mesures prises. C'est à la nuit de la Saint-Sylvestre que la mission va réellement débuter. GRAIL A arrivera le 31 décembre suivie 25 heures plus tard par GRAIL B. L'arrivée plus tardive de GRAIL B sur l'orbite lunaire a été voulue afin de séparer les deux engins l'un de l'autre. Dans un premier temps, les deux engins circuleront sur une orbite accomplie en 11 heures 30 avant de redescendre pour rejoindre l'orbite de travail à 50 km d'altitude seulement. Débuteront alors les trois cycles d'étude de la Lune. Chaque cycle aura une durée exacte de 27,3 jours, soit le temps d'une rotation complète de la Lune sur elle-même. La distance séparant les deux sondes va passer de 225 km maximum au début du premier cycle à 65 km à la fin du troisième. Tout au long des cycles, les deux engins communiqueront entre eux. Connaissant à tout moment la distance exacte séparant les deux engins, il sera possible de déterminer les effets de la gravité lunaire. Les variations régionales de la gravité lunaire aura un impact sur la vitesse des sondes et donc de la distance les séparant. A partir de là, il sera possible d'établir une cartographie précise de la gravité des zones survolées. Au terme du troisième cycle, les sondes seront préparées pour un impact sur la Lune de manière aléatoire et incontrôlée.

Sources

Sur le même sujet