Les moteurs à propergols solides

Coupe d'un moteur à propergols solides
Schéma de la propulsion à poudre - Illustration P. Volvert (Agrandir)

S'il existe un système de propulsion simple d'utilisation, c'est bien le moteur à propergol solide. Il est constitué d'une carcasse servant de réservoir unique contenant le propergol solide, plus communément appelé « poudre ». En fait, il ne s'agit pas réellement de poudre, mais d'une pâte qui se durcit avec en son centre un conduit d'évacuation des gaz. Le moteur est allumé par le sommet et la chaleur se propage jusqu'en bas en une fraction de seconde. La cheminée se remplit de gaz qui sont évacués par la tuyère. La combustion du propergol dans ce type de moteur se fait de l'intérieur vers l'extérieur. Il y a quelques avantages à ce moteur. Simple d'utilisation, stockage pendant de longues périodes pouvant atteindre plusieurs années, forte poussée durant tout le temps de combustion et fiabilité importante. Mais il présente également des inconvénients. Une fois allumé, il est impossible de l'éteindre, s'il est puissant, il n'est pas forcément performant puisque son impulsion spécifique est relativement faible. En général, on utilise ce type de propulsion pour les petits lanceurs, pour certains étages propulsifs mais essentiellement comme boosters durant la première phase de vol d'une fusée.


Sources

  • Le dictionnaire de la propulsion
  • Ariane et la navette spatiale de Alain Dupas (Hachette)
  • Dictionnaire de l'astronomie et de l'espace de Philippe de La Cortadière et Jean-Pierre Penot (Larousse)
  • Space Connection 37 - La propulsion exotique

Sur le même sujet