Une mission top secret de la fusée Delta

06-05-2009 Philippe VOLVERT

A la demande du Missile Defense Agency, la United Launch Alliance n'a pu assurer la retransmission en direct du lancement de la fusée Delta 2 (modèle 7920). Et pour cause. Le satellite qu'elle embarquait était placé sous le sceau du secret. Le décollage est intervenu ce mardi à 20 heures 24 TU depuis le pas de tir SLC-2W de la base aérienne de Vandenberg en Californie.

Si la retransmission télévisée n'était pas autorisée, quelques renseignements ont toute fois été divulgués. Le satellite STSS-ATRR (Space Tracking and Surveillance System Advanced Technology Risk Reduction) circule sur une orbite polaire quasi circulaire et qu'il aura coûté la bagatelle de 400 millions de dollars. Quatre cents millions de dollars qui permettront de tester de nouvelles technologies pour l'alerte précoce afin de prévenir les forces américaines de tous lancements de missiles à travers le monde, ce qui leur permettra de réagir en conséquence en cas de menace pour la sécurité nationale.

Question chiffres. Ce lancement était la 341ème d'une fusée Delta, toutes versions confondues et le 143ème pour la Delta 2.

Quant au lancement de la fusée Minotaur, prévu quelques heures plus tard, a été reporté de 48 heures en raison de conditions météorologiques défavorables. Elle devait placer sur orbite le satellite TacSat 3 et 4 microsatellites (PharmaSat 1, HawkSat 1, CP 6, AeroCube 3).

Sur le même sujet