Une cinquantième Ariane 5 sur le tard

22-05-2010 Philippe VOLVERT

Ariane vient d'aligner un nouveau succès en plaçant sur orbite ses deux passagers, les satellites de télécommunications Astra 3B et ComsatBW 2. Pour injecter sur l'orbite de transfert géostationnaire une masse de 9 116 kg (performance demandée pour ce vol), Arianespace a eu recours à la version ECA d'Ariane 5. La fusée européenne s'est arrachée de la forêt guyanaise ce vendredi à 22 heures 03 et a injecté sur orbite ses satellites une demi-heure plus tard.

Astra 3B fait partie de la flotte Astra de l'opérateur luxembourgeois SES Astra. Il a été construit par Astrium, qui pour ce satellite, a utilisé une plate-forme E 3000M qui est équipée d'une charge utile comprenant 52 répéteurs en bande Ku et 4 répéteurs en bande Ka. Dans quelques jours, il rejoindra sa position définitive par 23,5° Est d'où il arrosera l'Europe en programmes de télévision durant au moins 15 ans.

ComsatBW 2 est la propriété du Ministère allemand de la Défense représenté par IT-Amt. Ce satellite de télécommunications militaires sécurisées utilise une plate-forme Spacebus 3000 B2 de Thales Alenia Space (intégrateur), équipée de 4 répéteurs en bande SHF et 5 répéteurs en bande UHF fournies par Astrium (maître d'oeuvre). Il sera positionné par 63°Est et devrait avoir une vie optimale de 15 ans.

Prévu initialement pour le 26 mars, date anniversaire de la trentième année de la création d'Arianespace, ce lancement avait dû être reporté au 09 avril puis à ce soir en raison d'un problème sur un régulateur de pression. Ennui qui ne date pas de ce vol puisque le vol V193 de décembre dernier avait souffert de la même anomalie. C'en était trop pour Arianespace qui, au lendemain du report d'avril, a demandé un audit sur la qualité de l'équipement et de l'entreprise italienne Microtecnica, au terme duquel, on découvre que le régulateur de pression incriminé présentait des défauts de fabrication. Microtecnica doublera certainement de vigilance et s'assurera de fournir des équipements d'une qualité optimale si elle veut éviter les foudres d'Arianespace et une mauvaise publicité dans le monde aéronautique et spatial.

Sur le même sujet