Une Ariane pour Intelsat

25-08-2016 Philippe VOLVERT

La 232ème Ariane a réussi sa mission en plaçant sur orbite deux satellites pour le compte d'Intelsat. La fusée européenne a quitté la forêt guyanaise avec un retard de 21 minutes sur la chronologie pour procéder à des contrôles supplémentaires. Le décollage est intervenu à 22 heures 16 TU depuis le pas de tir numéro 3. Une demi-heure plus tard, la fusée rejoignait l'orbite de transfert géostationnaire où elle a déposé Intelsat 33e et Intelsat 36. C'est la première fois que le leader mondial des télécommunications par satellites confiait deux de ses engins sur un même lancement, ce qui prouve la grande confiance qu'accorde Intelsat à la fusée européenne.

Intelsat 33e est le second satellite de la nouvelle génération Intelsat Epic à haut débit. Il est sorti des usines de chez Boeing en Californie. Il est constitué d'une plate-forme 702 MP équipée de 20 répéteurs en bande C, 249 en bande Ku lui conférant une masse au décollage de 6 575 kg. Il sera positionné par 60°Est pour remplacer Intelsat 904 lancé en 2002 et qui arrive en fin de vie. Depuis son orbite, il couvrira l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Asie-Pacifique en service de communications fixes et mobiles avec une capacité de transfert de données dépassant 25 Gb/seconde. Sa durée de vie devrait être supérieure à 15 ans.

Intelsat 36 a été construit par Space Systems Loral autour d'une plate-forme SSL-1300. Sa charge utile est constituée de 34 répéteurs en bande Ku et 10 en bande C. Au décollage, il pesait 3 253 kg. Il sera positionné par 68,5° Est et secondera Intelsat 20 pour couvrir l'Afrique sub-saharienne et l'Asie du Sud en services de communications et vidéos.

Sur le même sujet