Une année qui commence bien pour les lanceurs

20-01-2011 Philippe VOLVERT

C'est la Russie qui a ouvert le bal 2011 des mises sur orbite avec le lancement réussi d'une fusée Zenit 3F depuis le cosmodrome de Baïkonour dans le Kazakhstan. La fusée a décollé depuis le pas de tir 45/1 ce jeudi à 12 heures 29 TU. Rapidement, la fusée a disparu dans l'épaisse couverture nuageuse qui recouvrait le centre spatial.

Moins de 10 minutes plus tard, la fusée plaçait sur une orbite de parking l'étage Fregat accouplé du satellite Elektro L-1. Trois allumages successifs répartis sur une période de 08 heures 30 ont permis au composite supérieur d'atteindre l'orbite géostationnaire.

Elektro L-1, aussi appelé GOMS-2, acronyme de Geostationary Operational Meteorological Satellite, se positionnera par 76° de longitude Est au-dessus de l'Océan Indien. Il s'agit d'un programme d'envergure internationale dans lequel participe les Etats-Unis, l'Europe, le Japon, la Chine et l'Inde. Le satellite, d'une masse de 1 700 kg, a été construit par NPO Lavochkink pour le consortium constitué de l'agence spatiale russe Roskosmos et les deux agences gouvernementales officielles pour la météorologie Roshydromet et Planeta. A noter que les militaires feront également usage des données fournies par le satellite dont la durée de vie optimale est estimée à 10 ans au moins.
Les Etats-Unis ont suivi de près avec la mise sur orbite de NRO L-49 à l'aide d'une fusée Delta IV Heavy lancée depuis la base de Vandenberg. C'était la première fois que le lanceur lourd prenait son envol depuis la côte californienne. Il s'est élevé du pas de tir SLC-6 ce jeudi à 21 heures 10 TU. Ce vol était placé sur le sceau du Secret Defense et n'a pu être suivi que les premières minutes. NRO L-49 pourrait être un satellite de reconnaissance militaire de type KH-12 baptisé Improved Crystal.

Sur le même sujet