Un système de contrôle d'attitude en défaut

06-09-2011 Philippe VOLVERT

La CAST (China Aerospace Science and Technology Corp) vient de publier son rapport sur l'échec du lancement d'une fusée Chang-Zheng 2C le 18 août dernier. La fusée était partie du centre spatial de Jiuquan en emportant sous sa coiffe le satellite SJ 11-04 d'alerte précoce. Mais au bout de quelques minutes, la fusée quitte sa trajectoire et est détruite par l'officier de sécurité. Restait à comprendre ce qui s'était passé.

C'est chose faite. Une commission d'enquête s'est chargée de déterminer les causes de l'accident. Il semblerait que le problème ait été rencontré 170 secondes après le décollage, soit 50 secondes après l'allumage du second étage. La perte du lanceur a été provoquée par un dysfonctionnement de la connexion entre la servocommande et l'un des quatre moteurs vernier entourant de part et d'autre le moteur YF-24B.

La Chine peut reprendre ses lancements, notamment celui très attendu par une Chang-Zheng 2F. Elle doit placer sur orbite Tiangong 1, la première station spatiale habitée chinoise. Annoncé pour fin août début septembre, le lancement pourrait avoir été reporté parce que la fusée Chang-Zheng 2F est de la même série que la Chang-Zheng 2C qui a échoué le mois dernier. Pour l'heure, aucune date officielle n'a été annoncée.

Sources

Sur le même sujet