Un succès indien et une annulation américaine

23-09-2009 Philippe VOLVERT

Une fusée indienne PSLV-CA a été lancée du centre spatial de Sriharikota ce mercredi matin. Elle a décollé du second pas de tir à 06 heures 21 TU. Elle emportait à son bord le satellite de télédétection OceanSat 2 et 6 CubeSats qu'elle a largués une vingtaine de minutes plus tard.

OceanSat 2 est un satellite de 960 kg construit par l'ISRO, l'agence spatiale indienne. Il circule sur une orbite héliosynchrone culminant à 720 km. Il est équipé de 3 instruments (OCM, SCAT et ROSA) destiné à une étude approfondie des surfaces océaniques avec une résolution maximale pouvant atteindre 360 m.

Les 6 nano satellites pesaient environ 1 kg chacun et ont été construits en Europe. UWE-2 (Bayerische Julius-Maximilians-Universität Würzburg - Allemagne) est dédié aux tests d'adaptations des protocoles internet dans l'espace. SwissCube (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne - Suisse) dont sa mission consistera à l'observation et la prise de mesures du phénomène «Airglow»: une couche luminescente de l'atmosphère située à environ 100 km d'altitude. Beesat (Technical University of Berlin - Allemagne) testera les nouvelles technologies utilisées pour la propulsion des nano satellites. ITÜ-pSat (Instanbul Technical University - Turquie) est un satellite technologique. Rubin 9.1 et Rubin 9.2 (OHB-System - Allemagne) sont destinés à tester les technologies de relai de communications via les constellations Iridium et Orbcomm.

Quelques heures plus tard était prévu le lancement d'une fusée Delta 2 depuis Cape Canaveral. Mais le lancement a été reporté de 24 heures en raison d'une météo défavorable. La fusée doit placer sur orbite la mission STSS pour le compte de la Défense.

Sur le même sujet