Troisième succès de l'année pour l'Inde

12-10-2011 Philippe VOLVERT

Il est 05 heures 30 TU lorsque la fusée indienne PSLV s'élance de son pas de tir du centre spatial de Sriharikota à l'est du pays. Sous la coiffe du lanceur se trouve 4 satellites dont le franco-indien Megha-Tropiques. Un peu moins d'une demi-heure après le décollage, au terme d'un balai spatial, les satellites étaient placés sur leur orbite. Ce succès constitue le 19ème succès d'affilée pour ce lanceur mis en service en septembre 1993.

Megha-Tropiques est un projet mené conjointement entre les agences spatiales française (CNES) et indienne (ISRO). Le satellite, d'une masse d'une tonne, est dédié à l'étude du climat dans les régions tropicales. Il va s'intéresser plus particulièrement au cycle de l'eau atmosphérique et aux échanges d'énergie dans les régions intertropicales. Les données seront récoltées pendant 3 ans depuis une orbite de 865.5km d'altitude avec une inclinaison de 20°.

Les autres satellites qui accompagnaient Megha-Tropiques sont des passagers axillaires pour ce vol. Il s'agit :

  • du luxembourgeois VesselSat de 29 kg, premier élément d'un trio destiné à fournir des informations basés sur le système d'identification automatique transmis par les navires présents dans la zone de couverture des satellites ;
  • de l'indien Jugnu de 3 kg, dédié à des tests technologiques et l'observation de la Terre, notamment pour l'agriculture et la prévention des catastrophes naturelles. Sa durée de vie est d'un an ;
  • de l'indien SRMSAT de 11 kg, développé par des étudiants de la Sri Ramaswamy Memorial University. Il est dédié à la recherche technologique ainsi qu'à l'observation de la Terre et plus particulièrement la mesure du taux de CO2 présent dans l'atmosphère ainsi que la vapeur d'eau.

Sources

Sur le même sujet