Trois lancements en 24 heures

15-09-2015 Philippe VOLVERT

Une fusée Proton M/Block DM-03 a réussi la mise sur orbite du satellite de communications Ekspress AM-8 après son lancement du cosmodrome de Baïkonour. Le décollage a eu lieu depuis le pas de tir 81/24 à 19 heures TU. C'est le premier succès de cette configuration du lanceur russe après les deux échecs retentissants en 2010 et 2013. En décembre 2010, le Block DM-03 avait été surchargé en ergols ce qui l'avait alourdi et empêché de rejoindre l'orbite visée. En juillet 2013, Proton s'était écrasée quelques secondes après le décollage suite à un mauvais branchement de plusieurs câbles Cette fois, la mission s'est parfaitement déroulée avec la mise sur orbite du satellite six heures trente-sept minutes après le départ du Kazakhstan.

Le Block DM-03 est la dernière évolution d'un étage conçu dans les années 60 dans le cadre du programme lunaire soviétique. Il a été développé par RSC Energia qui l'a équipé d'un moteur RD-58M de 83,4kN de poussée qui est capable de se réallumer à quatre reprises.

Ekspress AM8 est un poids plume pour Proton avec ses 2 163 kg. Il a été construit par ISS Reshetnev pour le compte de la compagnie russe des satellites de communications RSCC. Il utilise une plate-forme Ekspress-1000NTB équipée de 24 répéteurs en bande C, 12 en bande Ka et 2 en bande L. Il remplacera le satellite Ekspress A4 lancé en 2002 sur la position 14° Est d'où il pourra assurer des services de communications pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen Orient. Il devrait rester opérationnel pendant au moins 15 ans.

Plus tôt dans la journée, la Chine réussissait la mise sur orbite du satellite de télédétection Gaofen 9. Il a été lancé par une fusée Chang-Zheng 2D partie du centre spatial de Jiuquan ce lundi à 04 heures 42 TU. Après le lancement, le satellite a été repéré sur une orbite héliosynchrone de 617 x 664 km inclinée de 98°. Ce lancement intervenait 24 heures après celui de Chang-Zheng 3B qui était chargée de lancer le satellite expérimental de télécommunications TXJSSY 1.

Sources

Sur le même sujet