Trois Glonass au fond de la mer

05-12-2010 Philippe VOLVERT

Tout avait pourtant bien commencé ce dimanche matin sur le cosmodrome de Baïkonour dans la Kazakhstan. La fusée Proton, équipée d'un étage supérieur Block DM, avait décollé du pas de tir 81/24 à 10 heures 25 TU comme prévu. Sous la coiffe du lanceur se trouvaient trois satellites Glonass. Avec ce lancement, la Russie comptait compléter son système de navigation par satellites qui comporte à ce jour 23 engins dont 2 de réserve.

Selon les premiers éléments, une anomalie serait intervenue sur l'ordinateur de bord avant la phase de propulsion de l'étage supérieur Block DM. Celui-ci ne serait donc pas à l'origine de l'échec. La fusée a quitté sa trajectoire plongeant dans l'océan Pacifique à 1 500 km des côtes hawaïennes, loin de toute population.

Une commission d'enquête devra statuer sur les causes exactes de l'échec. En attendant, tous les vols Proton sont suspendus. Dans le cas où l'enquête statuerait sur une panne lanceur, la pause pourrait durer plusieurs semaines, reportant à une date ultérieure le lancement du satellite Ka-Sat prévu dans deux semaines. Si la fusée Proton est hors de cause, les vols devraient reprendre assez rapidement.

Sources

Sur le même sujet