Succès pour Proton et Atlas V

04-04-2009 Philippe VOLVERT

La nuit dernière, une fusée Atlas V de l'opérateur United Launch Alliance a lancé depuis Cape Canaveral en Floride le satellite WGS 2 pour le compte de l'US Air Force. Le décollage a eu lieu à 00:31 heure universelle depuis le complexe de lancement numéro 41. Le satellite qu'elle transportait a été largué sur une orbite de transfert géostationnaire avant de rejoindre sa position définitive dans quelques temps d'où il pourra assurer sa mission durant 14 ans.

WGS 2 est le second satellite du système Wideband Global SATCOM. Ce programme est un élément important du nouveau système de satellites communications haute capacité destiné aux troupes engagées à travers le monde. WGS 2 augmentera le service déjà existant à travers les satellites UHF F/O et WGS SV-1 en augmentant les capacités de transmission d'informations.

La version utilisée pour ce vol AV-016 était une Atlas V/421 équipée de 2 boosters à poudre. Ce lancement était le 15ème du lanceur et le 3ème dans la configuration 421.

Alors qu'Atlas prenait son envol, une autre mission était en cours dans l'espace. Quelques heures plus tôt une Proton M équipée de l'étage supérieur Briz M a été lancée du cosmodrome de Baïkonour depuis le pas de tir 200/39 à 16 heures 24 TU. Le vol qui aura duré 09 heures et 10 minutes aura permis de placer sur orbite de transfert géostationnaire le satellite européen de télécommunications W2A pour le compte de l'opérateur Eutelsat. Ce lancement de Proton était le 50ème vol commercial réalisé par ILS depuis avril 1996.

W2A est le 4ème satellite lancé par International Launch Service, société chargée des missions commerciale du lanceur russe Proton. Au décollage, il pesait 5,9 tonnes. Il a été construit par Thales Alenia Space qui a utilisé une plate-forme Spacebus 4000 C4 équipée de 46 transpondeurs fonctionnant en bande Ku et 10 transpondeurs fonctionnant en bande C. W2A a une durée de vie optimale estimée à 15 ans durant lesquels il fournira des services de télécommunications en Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Inde et l'Amérique du Sud. A noter que le satellite possède également un transpondeur fonctionnant en bande S qui sera commercialisé par Solaris Mobile, consortium mis en place par Eutelsat et SES Astra utilisé pour la TV mobile et embarquée par satellite de prochaine génération.

Sur le même sujet