Succès pour Atlas et Ariane

16-07-2015 Philippe VOLVERT

Une fusée Atlas V/401 transportant le satellite GPS II F-10 a décollé de la base de Cape Canaveral depuis la rampe de lancement 41. La mise à feu est intervenue à 15 heures 36 TU après un compte à rebours sans problème pour un vol qui aura duré trois heures trente. Il comportait deux allumages de l'étage supérieur Centaur. Le premier allumage est intervenu un peu plus de quatre minutes après le décollage pour une durée de 13 minutes, temps nécessaire pour rejoindre l'orbite de parking avant d'entamer la phase balistique de la mission qui s'étendait sur trois heures. L'étage Centaur s'est ensuite réallumé pour une poussée de 88 secondes pour atteindre l'orbite visée. Le satellite a été séparé sur une orbite de 20 500 km inclinée de 55°. GPS II F-10 est un satellite de géolocalisation construit par Boeing pour le compte de l'US Air Force. Le réseau américain de navigation par satellites compte aujourd'hui 31 engins en activité.

A quelques encablures de la Floride, une fusée Ariane 5 attendait sur son pas de tir au Centre Spatial Guyanais. Elle était chargée de placer sur orbite deux nouveaux satellites. La fusée européenne est partie à l'heure prévue (21 heures 42 TU) pour un vol propulsé de 25 minutes qui s'est achevé par l'injection sur l'orbite visée des deux passagers embarqués.

Star One C4 est le dixième satellite de l'opérateur australien Embratel Star One lancé par Ariane. Au décollage, il pesait 5,6 tonnes. Il a été construit par Space Systems Loral à partir d'une plate-forme SSL-1300 équipée de 48 répéteurs fonctionnant en bande Ku. Le satellite sera positionné par 70°Ouest d'où il pourra assurer ses services de télécommunications qui couvriront le Brésil, l'ouest de l'Amérique du Sud, le Mexique, l'Amérique centrale et la partie continentale des Etats-Unis pendant 15 ans.

MSG 4 est le dernier satellite météorologique Meteosat de seconde génération et le onzième de la compagnie Eumetsat. Il est sorti des ateliers de Thales Alenia Space. Il rejoindra son poste de travail par 3,4° Ouest. Il est équipé d'un radiomètre imageur avec 12 canaux, fonctionnant en mode visible et infrarouge, qui fournit des images tous les quarts d'heure avec une résolution allant de 1 à 3 km. Le GERB fait également partie de son instrumentation. Cet instrument mesurera les radiations émises par la Terre, utiles pour caractériser les masses d'air. MSG 4 aura une durée de vie opérationnelle d'environ 7 ans et effectuera à terme la transition entre Meteosat-10 (lancé en 2012) et les premiers satellites MTG dont les lancements sont prévus en 2019 and 2021.

Sources

Sur le même sujet