SpaceX vise deux lancements en une journée

30-08-2020 Philippe VOLVERT

Si les conditions météorologiques le permettent, SpaceX lancera dimanche deux fusées Falcon 9 depuis la côte Est des Etats-Unis. Avec neuf heures d'intervalle, ils marqueront la plus courte période séparant deux lancements orbitaux depuis la Cape Canaveral depuis les missions habitées Gemini en 1966.

A 14 heures 12 TU, la première des deux Falcon 9 prendra son envol depuis le complexe de lancement 39A au Kennedy Space Center avec un nouveau lot de 60 satellites Starlink pour la mégaconstellation que SpaceX est en train de constituée en orbite basse afin de transmettre les signaux Internet à large bande sur l'ensemble du globe. Avec la mission de ce dimanche, SpaceX aura déployé 713 Starlink en douze lancements depuis mai 2019. Il marquera également la 100ème mission spatiale réalisée par la société depuis sa création en 2002.

A 23 heures 19 TU, la seconde Falcon 9 s'élancera du pas de tir SLC-40, situé dans les installations du Cape Canaveral Air Force Station. Elle placera sur orbite le satellite de télédétection argentin SAOCOM 1B ainsi que les passagers secondaires GNOMES 1 et Tyvak 0172.

SAOCOM 1B est équipé d'un radar SAR-L doté de modes opérationnels standard, haute résolution et couverture globale avec une résolution allant de 7 m à 100 m sur une fauchée d'un rayon de 50 km à 400 km. Il sera déployé sur une orbite héliosynchrone culminant à 620 km d'altitude. SAOCOM 1B complètera les données collectées par son jumeau lancé en 2019. Les satellites SAOCOM travailleront en tandem avec les satellites italiens COSMO-SkyMed pour surveiller les mêmes régions avec des images radar en bande L et en bande X.

L'ensemble du projet SAOCOM a coûté environ 600 millions de $ pour deux satellites, deux lancements, une nouvelle station de suivi au sol et une mise à niveau de l'industrie spatiale en Argentine.

GNOMES 1 est le premier engin d'une flotte de 20 satellites en cours de développement chez PlanetiQ. La constellation aura pour mission de fournir des données de radio-occultation pour les prévisions météorologiques, la recherche climatique et la surveillance de la météorologie spatiale.

Tyvak 0172 est un mini satellite construit par Tyvak Nano-Satellite Systems. Les détails de sa mission n'ont pas été divulgués par SpaceX ou Tyvak.

Faux départ pour Delta IV Heavy

Le lancement de Delta IV Heavy a été interrompu au dernier moment samedi matin par un tir avorté. Un ordinateur contrôlant les derniers instants du compte à rebours a ordonné l'arrêt de la séquence d'allumage de la fusée à 3 secondes du décollage.

Selon le porte-parole de United Launch Alliance, le moteur RS-68A, monté sous l'étage tribord de la fusée, s'était déjà allumé au moment où la commande d'arrêt d'urgence a été envoyée. Dans la séquence de lancement, c'est cet étage qui est allumé en premier, suivi par les deux autres quelques secondes plus tard.

United Launch Alliance estime qu'il faudra au minimum une semaine pour examiner la cause du tir avorté et reconfigurer la fusée pour une nouvelle tentative de lancement.

Delta IV Heavy doit placer sur orbite NROL-44, probablement un satellite d'alerte précoce de type Mentor.

Sources

Sur le même sujet