SpaceX réussit la mise en service de Falcon 9

04-06-2010 Philippe VOLVERT

On attendait SpaceX au tournant. Visiblement, la société privée créée par le milliardaire Elon Musk, a bien amorcé le virage en réussissant le test de son nouveau lanceur Falcon 9. Pour se donner le maximum de chances de leur côté, les responsables avaient choisi une fenêtre de lancement de 4 heures s'étendant de 15 heures TU à 19 heures TU. Un premier retard a été causé par Flight Termination System, qui permet la destruction du lanceur en cas d'anomalie mettant en danger les installations sol. Finalement, tout rentre dans l'ordre et le compte à rebours reprend pour s'arrêter quelques secondes avant le décollage après que les ordinateurs aient détecté un paramètre hors limite. Ce tir avorté n'a aucune conséquence sur le lanceur qui est remis en sécurité en vue d'une nouvelle tentative. Finalement, à 18 heures 45 TU, Falcon 9 s'élève du pas de tir 40 de Cape Canaveral. Le fonctionnement du premier étage a été nominal comme l'a annoncé le commentateur, tout comme la séparation d'avec le second étage. Celui-ci s'est allumé sans problème. Cependant, son fonctionnement a semblé quelque peu chaotique puisqu'un roulis a été observé. Roulis qui n'aura pas de réelle conséquence sur l'orbite visée. A la conférence post-lancement, Elon Musk a annoncé que les performances orbitales étaient légèrement dégradées puisque l'apogée est de 1 % supérieur à celui attendu et un périgée de 0,2 % en dehors de la marge avec une orbite inclinée de 34,5° pour une orbite circulaire de 250 km attendu.

Ce succès ouvre la voie à une carrière prometteuse pour la dernière née de SpaceX. En effet, SpaceX espère utiliser sa Falcon tant sur le plan commercial, en entrant en concurrence directe avec Proton et Ariane, mais aussi en réalisant des missions dans le cadre du programme COTS de la Nasa, qui vise à assurer le ravitaillement de la station spatiale internationale à l'aide de cargo. D'ailleurs pour ce vol inaugural, Falcon 9 emportait une maquette représentative d'un vaisseau de ravitaillement Dragon développé par SpaceX. La société espère que dans un avenir plus ou moins proche, elle pourra l'adapter pour le transport d'astronautes en lieu et place de la navette qui devrait prendre sa retraite d'ici la fin de l'année.

Sources

Sur le même sujet