Retour en vol pour Soyuz 2.1a

06-06-2015 Philippe VOLVERT

La Russie a réussi la mise sur orbite du dernier satellite de reconnaissance de la série Kobalt M. Le lancement a été effectué ce vendredi à 15 heures 24 TU depuis le site 43/4 au cosmodrome de Plesetsk. La mission a été supervisée par les Troupes russes de défense aérospatiale pour le compte du département de la défense.

Il s'agissait du premier vol de la fusée Soyuz 2.1a depuis l'accident du 28 avril dernier qui avait conduit à la perte du ravitailleur Progress M-27M qui était entré dans un mouvement de rotation rapide après sa séparation du lanceur. Devenu incontrôlable, il avait fini par se désintégrer dans les hautes couches de l'atmosphère le 08 mai dernier. L'enquête qui s'en est suivie a pointé du doigt un défaut de l'interface entre le 3ème étage et le vaisseau. Cette interface n'existe que pour le lancement des cargos Progress, ce qui n'affecte en rien le lancement des satellites comme celui-ci, ce qui explique une reprise rapide des vols.

Sous la coiffe de Soyuz 2.1a était logé le satellite Kobalt M-10, connu aussi sous l'appellation Yantar 4K2M-10 ou le nom de code Kosmos 2505. Toute la série a été développée dans les bureaux de TsSKB-Progress et construite par OAO Arsenal. A l'heure où les satellites espions transmettent directement leurs images via des antennes au sol, les Kobalt M utilisent toujours l'ancienne méthode qui consiste à récupérer des films photographiques à bord de capsules. Ils emportent deux petites capsules de rentrée qui peuvent être larguées avant la fin de la mission pour ramener une partie des films pris et une capsule de descente contenant à la fois le système photographique et la partie optique. Ces satellites ont la forme d'un cône haut de 6,3 mètres avec un diamètre maximal de 2,7 mètres et une masse de 6,6 tonnes avec une autonomie de 130 jours. D'un concept dépassé, le Kobalt devrait laisser la place à un autre satellite de nouvelle génération, le Persona qui a la capacité de communiquer directement avec le centre de commandement des armées russes pour la transmission des images collectées.

Sources

Sur le même sujet