Quarante-neuvième mission réussie pour Falcon 9

22-02-2018 Philippe VOLVERT

Après une série de retards techniques et météorologiques, une fusée Falcon 9 a décollé de la base militaire de Vandenberg en Californie à 14 heures 17 TU avec le satellite de télédétection espagnol PAZ et deux prototypes de charge utile pour le réseau satellites à large bande Starlink que SpaceX souhaite mettre en oeuvre.

Ce quarante-neuvième lancement, couronné de succès, était une occasion pour SpaceX de tenter de récupérer la coiffe qui protège les satellites durant les premières minutes de vol. Le navire Mr. Steven, spécialement aménagé à cet effet, était stationné dans la zone prévue. Attraper en vol un gros carénage de fusée qui retombe à une vitesse huit fois supérieure à celle du son est plutôt sportif. Le premier essai a échoué de peu, la coiffe plongeant intacte dans l'Océan Pacifique à quelques centaines de mètres du bateau. D'autres tentatives devraient avoir lieu prochainement avec comme objectif final de pouvoir réutiliser la coiffe pour d'autres vol.

Le tant attendu PAZ

PAZ (paix en espagnol) est l'un des composants du programme national espagnol pour l'observation de la Terre à usage civil et militaire. Il est équipé d'un radar de pointe capable de générer des images d'une résolution de 25 cm, de jour comme de nuit et indépendamment des conditions météorologiques. PAZ effectuera quinze fois le tour de la planète par jour depuis une altitude culminant à 514 km d'altitude. Son orbite quasi-polaire lui permettra de couvrir l'ensemble du globe toutes les 24 heures, avec une fréquence de revisite de la même zone tous les 11 jours. Le satellite est conçu pour répondre aux besoins de surveillance civile et fournir de nombreuses applications, notamment en matière de défense et de sécurité.

PAZ est placé sous la responsabilité de l'opérateur espagnol des satellites gouvernementaux Hisdesat qui a financé 15 % du projet. Le Ministère de la Défense a sorti de sa poche 135 des 160 millions EUR nécessaires à la construction du satellite, son lancement et les équipements au sol.

Le satellite PAZ devait être lancé à l'origine par une fusée russo-ukrainienne Dnepr, mais le conflit politique entre les deux pays a contraint Hisdesat à changer de lanceur et à demander le paiement d'un dédommagement de 15 millions $ à titre de dommages.

Premiers essais pour Starlink

SpaceX ne se limite plus aux fusées. La startup d'Elon Musk se lance dans la construction d'un gigantesque réseau de satellites qui permettra d'offrir un accès Internet à très haut débit à l'ensemble de la population. Le projet Starlink, dans lequel Google a investi 1 milliard $, repose sur 4 225 satellites à déployer sur une orbite basse d'ici 2021 et près de 8 000 autres sur une orbite plus haute les trois années suivantes. A termes, ce ne sont pas moins de 12 000 engins spatiaux qui orbiteront autour de la Terre, soit le triple de tout ce qui a été lancé depuis le début de conquête spatiale.

Les satellites Microsat 2a et 2b (400 kg chacun) qui accompagnaient PAZ pourraient être des prototypes qui serviront à valider le concept et les technologies employées. Ils ont été séparés sur une orbite culminant à 1 150 km d'altitude.

Sur le même sujet