Proton place sur orbite un satellite asiatique

26-11-2011 Philippe VOLVERT

Il est 19 heures 10 et 34 secondes TU lorsque les 700 tonnes de Proton s'arrachent de la steppe du Kazakhstan. Le lancement se passe sans la moindre anicroche et au bout d'un peu moins de 10 minutes, l'étage Briz M et le satellite étaient placés sur une orbite de parking. Briz M n'a pas failli non plus et après 4 phases d'allumage en 9 heures, il injectait Asiasat 7 sur une orbite de transfert géostationnaire. C'était le cinquième succès de l'année pour l'opérateur ILS chargé de la commercialisation du lanceur russe.

Asiasat 7 rejoindra la position 105,5° Est où il est destiné à remplacer AsiaSat 3S lancé en 1997 et qui arrive en fin de vie. Le satellite a été construit par Space System Loral dans ses ateliers de Palo Alto en Californie. Il utilise une plate-forme SSL 1300 équipée de 28 répéteurs en bande C, 17 en bande Ku ainsi qu'une en bande Ka. Sa large antenne en bande C couvrira plus de 50 pays à travers l'Asie, le Moyen-Orient, l'Océanie et l'Asie Centrale. Asiasat 7 offre également 3 faisceaux en bande Ku, avec la capacité de commuter d'un à l'autre, servant l'Asie de l'Est et du Sud et un faisceau orientable en Ku pour satisfaire une demande du marché changeante. La masse totale au lancement du satellite était de 3 813 kg. Pendant 15 ans, il fournira des services de télévision et de communications pour la région Asie Pacifique.

Sources

Sur le même sujet