Les Etats-Unis lancent un nouvel espion dans l'espace

19-01-2019 Philippe VOLVERT

Le satellite NROL-71 a été mis sur orbite après son lancement réussi par une fusée Delta IV Heavy. Le lanceur lourd de United Launch Alliance a décollé à 19 heures 10 TU de la base aérienne de Vandenberg en Californie.

Placée sous le sceau de « secret defense », la mission de ce soir n'a pu bénéficier d'une retransmission en direct jusqu'à la séparation du satellite afin de préserver les coordonnées de l'orbite visée. United Launch Alliance a interrompu l'émission après 6 minutes 30 de vol, juste après l'allumage du moteur de l'étage supérieur.

NROL-71 sera exploité par le National Reconnaissance Office, qui est responsable de la flotte des satellites espions américains. Les missions des NROL étant classifiées, on sait très peu de choses sur la nature de la charge utile lancée aujourd'hui. Toutefois, selon certaines sources, il pourrait s'agir d'un satellite optique à haute résolution de type KH-11, doté d'un télescope orienté vers la Terre destiné à recueillir des images nettes de sites stratégiques, de champs de bataille et d'autres cibles partout dans le monde.

Le lancement d'aujourd'hui a été long à se faire. NROL-71 devait initialement être lancé le 07 décembre mais United Launch Alliance a annulé cette tentative ainsi que celle du lendemain en raison de problèmes techniques. Des vents violents en haute altitude ont contrecarré celle du 18 décembre et une fuite d'hydrogène sur la fusée celle du lendemain. Les réparations prenant plus de temps que prévu, les responsables du lancement ont décalé la date de lancement, la faisant glisser du 06 au 19 janvier.

United Launch Alliance prévoit jusqu'à sept lancements en 2019 dont celui de la capsule spatiale CST-100 Starliner par une fusée Atlas V. Développée par Boeing, elle est l'un des deux vaisseaux conçus par le privé pour le transport des astronautes vers la station spatiale internationale. Le premier essai en vol est prévu au printemps 2019. Il sera suivi par un second vol quelques mois plus tard mais cette fois avec un équipage à bord.

Sources

Sur le même sujet