Le retour sur le podium de Sea-Launch

25-09-2011 Philippe VOLVERT

Sea-Launch a retrouvé le chemin des étoiles avec la mise sur orbite réussie du satellite européen de télécommunications Atlantic Bird 7. C'est le premier lancement du consortium sous sa nouvelle organisation après avoir frôlé la faillite il y a 2 ans.

La fusée Zenit 3SL a décollé de sa plate-forme Odyssey dans le Pacifique ce samedi à 20 heures 18 TU sans le moindre retard. Sous la coiffe du lanceur se trouvait le satellite Atlantic Bird construit par Astrium pour le compte de l'opérateur Eutelsat. Au décollage, il pesait quelques 4 600 kg. Il utilise une plate-forme Eurostar 3000 équipée de 56 répéteurs en bande Ku. Il sera positionné par 7° Est où il pourra couvrir le Moyen-Orient ainsi que le territoire nord africain en service de télécommunications et d'internet pendant au moins 15 ans.

Ce succès est d'autant plus important pour Sea-Launch qu'il remet le pied à l'étrier du consortium après ses difficultés financières. Boeing s'est désengagé du projet qu'il avait lui-même initié pour concurrencer Ariane au profit du russe RSC Energia qui détient la majorité des actions Sea-Launch.

Sur le même sujet