Le Japon lance son premier satellite de navigation

11-09-2010 Philippe VOLVERT

Il était 13 heures 17 TU lorsqu'une fusée H-IIA, modèle 202 avec 2 boosters à poudre, s'est élancée du pas de tir numéro 1 de Tanegashima. Ce lancement était le 18ème de la fusée, toutes versions confondues. A son bord se trouvait le premier QZSS (Quasi Zenith Satellite System), baptisé Michibiki. Il a été largué sur une orbite de transfert géostationnaire 28 minutes et 26 secondes après son décollage.

QZSS est le programme de navigation par satellites élaboré par l'agence spatiale japonaise, la Jaxa, qui doit compter 3 satellites à déployer d'ici fin 2013. Ces satellites seront placés sur orbite de 32 000 x 40 000 km avec une inclinaison opérationnelle comprise entre 39 et 47° afin d'avoir toujours en vue le Japon. De cette position idéale, le système pourra fournir une couverture du service de positionnement par satellite avec une précision accrue pour la quasi-totalité du territoire, même dans les régions montagneuses. La précision attendue pour ces satellites est de moins d'un mètre. Il sera interopérable avec le système américain GPS qui couvre la planète.

Les satellites QZSS sont construits par Mitsubishi Electric qui a repris la plate-forme ETS-VIII comme structure de base sur laquelle ont été montées des antennes permettant d'émettre et de réceptionner les signaux. Au décollage, ils pèsent environ 4 tonnes et leur durée de vie est estimée à 10 ans.

Sur le même sujet