La fusée géante de Jeff Bezos

16-09-2016 Philippe VOLVERT

Jeff Bezos, le patron et fondateur de Blue Origin, vient d'annoncer le développement de la fusée New Glenn pour le transport de charges utiles lourdes dans l'espace. Son nom fait référence à John Glenn, le premier astronaute américain à avoir effectué un vol orbital.

New Glenn se déclinera en deux versions et sera partiellement réutilisable. Il y aura deux étages pour le lancement de charges utiles en orbite basse et un troisième pour les orbites hautes dont l'orbite géostationnaire. Si la capacité de la nouvelle fusée n'a pas encore été dévoilée, ses caractéristiques techniques ont été rendues publiques. Selon la version, la hauteur du lanceur variera entre 82,3 ou 95,4 m et le diamètre à la base est de 7 mètres. Le premier étage sera propulsé par un ensemble de 7 moteurs à ergols liquides BE-4 d'une poussée unitaire de 2 400 kN brûlant un mélange d'oxygène liquide et de méthane. Cet étage est la seule partie récupérable du lanceur. Il devrait revenir se poser sur Terre à l'instar de ce que SpaceX réalise déjà avec Falcon 9. Le deuxième étage comptera un seul BE-4. Quant au troisième étage, il sera équipé d'un moteur BE-3 de 490 kN. Le premier vol de New Glenn est attendu pour 2020 et devrait avoir depuis le pas de tir 36 à Cape Canaveral, l'ancien site de lancement des fusées Atlas.

Après sa fusée suborbitale New Shepard, lancée avec succès à plusieurs reprises, Blue Origin se lance dans l'aventure du transport spatial. Quel va être le créneau de cette super fusée ? Si on se réfère à ses caractéristiques techniques, on peut supposer qu'avec New Glenn, la startup vise les charges utiles lourdes et vraisemblablement des destinations lointaines. Elle pourrait être une alternative au SLS en cours de développement à la NASA ou à la Falcon Heavy chez SpaceX. Reste à savoir si la nouvelle fusée américaine trouvera un créneau qui lui permet d'exister. A moins qu'elle trouve sa place en concurrence directe avec Ariane, Proton ou encore Falcon.

Jeff Bezos s'est lancé dans les activités spatiales en 2000 avec la création de Blue Origin avec pour objectif de développer de nouvelles technologies permettant d'abaisser le coût d'accès à l'espace. Dès lors, il n'est pas impossible que New Glenn soit proposé sur le marché des satellites commerciaux en offrant l'opportunité de transporter plusieurs satellites à la fois, ce qui permettrait de répartir le montant de la facture du lancement aux clients.

Sources

Sur le même sujet