La Corée du Sud rate une nouvelle fois l'orbite

10-06-2010 Philippe VOLVERT

C'était ce matin à 08 heures 01 TU que la Corée du Sud procédait au second vol de sa fusée Naro depuis le centre spatial du même nom. La KARI (Korea Aerospace Research Institute) semble avoir perdu le contact avec le lanceur 137 sec ondes après le décollage. A ce moment là, le premier étage, développé par le russe Khrunichev, était encore en activité puisque sa phase propulsive était prévue pour durer 3 minutes 49 secondes. Selon certaines sources, la fusée pourrait avoir explosé en vol au moment de la perte de contact. C'est un coup dur non seulement pour la Corée du Sud puisque c'est le second échec de leur tentative de mise sur orbite d'un satellite par leurs propres moyens mais aussi vraisemblablement pour le constructeur russe si le premier étage de la fusée est en cause dans l'échec de ce matin. En effet, l'étage est celui qui devrait être utilisé par Angara, la nouvelle gamme de lanceurs russes qui devraient à moyen terme remplacer les fusées Proton jugées polluantes.

Naro transportait le satellite STSAT 2B qui embarquait notamment des instruments dédiés à l'observation de la Terre. L'orbite visée était de 340 x 1700 km.

La fusée Naro, développée conjointement avec les Russes, est un programme qui aura coûté 400 millions de dollars. Mais après l'échec du premier vol en août 2009 et celui de ce matin, cela va certainement mettre un coup de frein dans l'ambition spatiale sud coréenne mais ne la remettra pas en cause pour autant. Une commission d'enquête devra déterminer les causes de l'échec et remettre une série de recommandations qui seront très utiles tant pour Naro que pour la future Angara dont le premier vol reste fixé pour 2012.

Sur le même sujet