La 203ème Ariane sur la bonne orbite

07-08-2011 Philippe VOLVERT

La fusée européenne a une nouvelle fois rempli son contrat en plaçant sur orbite de transfert géostationnaire ses deux passagers. Ariane 5, en version ECA, a décollé à 22 heures 52 TU depuis le pas de tir numéro 3 du Centre Spatial Guyanais à Kourou. Environ une demi-heure après le lancement, la fusée injectait sur une orbite proche de celle visée les satellites Astra 1N et B-Sat 3c. Initialement prévu le 01 juillet dernier, ce vol VA203 avait été interrompu 1 minute 47 avant le H0 à la découverte d'une anomalie sur l'ouverture d'une vanne d'alimentation en hydrogène de l'étage principal cryogénique. Cette vanne, conçue pour des températures très basses, n'a pu fonctionner correctement en raison de la présence d'eau qui s'est transformée en glace. Un nouveau report a été demandé vendredi dernier par le service météorologique en raison de la présence de vents en altitude qui aurait pu ramener les gaz et débris du lanceur vers le continent en cas d'accident. La décision a été maintenue pour samedi soir avec néanmoins une accalmie durant la fenêtre prévue. Les opérations ont repris pour une tentative dans la nuit de samedi à dimanche avec un rouge météo en début de chronologie qui est repassé au vert 1 heure plus tard. C'était le quatrième lancement de l'année pour Ariane. Le prochain est annoncé pour le 09 septembre pour placer sur orbite les satellites SES-2 et Arabsat 5C.

Astra 1N est la propriété de l'opérateur luxembourgeois SES Astra. Il a été construit par Astrium qui a choisi la plate-forme Eurostar E3000 afin de l'équiper de 52 répéteurs en bande Ku. Pendant 15 ans, ce monstre de 5 350 kg au décollage, fournira des services de télévision haute définition pour le continent européen depuis sa position par 19,2° Est.

L'autre passager d'Ariane est le japonais B-Sat 3c/JC-Sat 110R. Ce satellite de 2 910 kg au décollage a été construit par Lockheed Martin Commercial Space Systems pour le compte du duo B-SAT Corporation et SKY Perfect JSAT Corporation. Le satellite, construit à partir d'une plate-forme A 2100 A, est équipé de 2 séries de 12 répéteurs en bande Ku destiné à fournir pendant au moins 16 ans des services de télévision haute définition et télécommunications sur le territoire japonais depuis sa position orbitale par 110° Est.

Sources

Sur le même sujet