Kourou termine l'année 2011 sur un succès

17-12-2011 Philippe VOLVERT

La mythique fusée russe s'est élancée dans la nuit de vendredi à samedi à 02 heures 03 TU depuis l'Ensemble de lancement Soyuz situé en Guyane. Moins de dix minutes après le décollage, l'étage supérieur Fregat entrait en action pour deux séquences d'allumage entrecoupées par une première phase balistique d'environ une demi-heure. A la seconde extinction du moteur, le satellite Pléiades 1 était injecté sur orbite suivi quelques minutes plus tard par le duo ELISA. Deux autres allumages Fregat ont été nécessaires pour rejoindre l'orbite visée par le satellite SSOT. Le satellite chilien a été libéré du lanceur 03 heures 26 après le décollage.

Quatre satellites embarquaient donc à bord de la fusée Soyuz. Pléiades 1 est le premier d'entre eux. Il s'agit d'un projet de télédétection initié par l'agence spatiale française avec la participation de l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, l'Italie et la Suède. Il consiste en deux satellites circulant sur une orbite héliosynchrone à 695 km d'altitude. Ils sont conçus par Astrium Satellites à Toulouse et pèsent au décollage 970 kg. Pendant les 5 années de vie qui leur sont impartis, les satellites fourniront des images de la Terre avec une résolution de 70 cm. Pléiades 2 doit être lancé d'ici 2013 pour compléter le système.

ELISA est l'acronyme de « Electronic Intelligence Satellite ». C'est un programme conjoint CNES et Direction Générale de l'Armement constitué de 4 satellites de 121 kg chacun, construits en partenariat entre Astrium Satellites et Thales Systèmes Aéroportés. Leur mission, qui doit durer au moins 3 ans, consiste à réaliser une cartographie des émetteurs radars sur l'ensemble du globe terrestre doit être réalisée. Ils circulent sur une orbite héliosynchrone à 700 km d'altitude.

SSOT (Sistema Satelital para la Observación de la Tierra) est un satellite chilien construit par le français Astrium Satellites. Technologiquement, il est proche des satellites ELISA puisqu'il reprend la plate-forme Myriade développée pour la conception de petits satellites. Au décollage, il pesait quelques 117 kg. Il a été injecté sur une orbite héliosynchrone à 610 km d'altitude d'où il pourra fournir des images de la Terre avec une résolution de 1,45 m. La durée de vie optimale de ce satellite sera de 5 ans.

Sur le même sujet