Iridium-NEXT, la dernière salve

11-01-2019 Philippe VOLVERT

SpaceX a réussi son huitième et dernier lancement consacré au déploiement de la constellation de satellites Iridium-NEXT. La fusée Falcon 9 est partie de la base de Vandenberg vendredi à 15 heures 31 TU. La séquence de séparation des dix satellites a débuté 56 minutes après le départ de Californie et a pris environ un quart d'heure.

Pour cette mission, le premier étage de Falcon 9 est une récupération d'un vol précédent, en l'occurrence celui du lancement de Telstar 18 VANTAGE en septembre 2018. Il a pu être récupéré sur la plate-forme « Just Read the instructions », stationnée aux larges des côtes californiennes. Après une remise en état, il pourra voler à nouveau.

Iridium-NEXT

Avec ce huitième et dernier lancement Iridium-NEXT, la société Iridium est en passe de remplacer la flotte de première génération du plus grand réseau de satellites de communication commerciale au monde. En incluant les sept lancements précédents, Iridium a déployé 75 satellites dont 66 forment la nouvelle constellation, 9 satellites servent de rechange en orbite et 6 sont stockés au sol et prêts à être lancés le cas échéant.

Thales Alenia Space est le maître d'oeuvre des 81 satellites Iridium-NEXT. La société travaille en partenariat avec Northrop Grumman Innovation Systems qui s'occupe de l'assemblage, de l'intégration et des essais à son usine de Gilbert, en Arizona.

Depuis une altitude de 780 km, la constellation Iridium-NEXT offre une connectivité mondiale grâce à ses satellites répartis sur six plans orbitaux inclinés de 86,4 degrés. Ils amélioreront considérablement la capacité d'Iridium à répondre à la demande croissante de communications mobiles mondiales que ce soit sur terre, sur mer ou dans les airs.

Les satellites Iridium-NEXT sont basés sur la plate-forme ELiTeBus-1000 de Thales Alenia et pèsent chacun 860 kilogrammes au lancement. Ils sont équipés d'une antenne active en bande L et d'antennes en bande Ka ainsi que d'une charge utile secondaire de surveillance coopératif pour le contrôle du trafic aérien. Ce dernier équipement est fourni par Aireon LLC, une filiale d'Iridium Communications Inc. Les satellites sont conçus pour une durée de vie opérationnelle de 12,5 ans avec un objectif d'allongement de 15 ans en fonction de la quantité restante d'ergols dans les réservoirs.

Sur le même sujet