GOES O, le nouvel météorologue de l'espace

28-06-2009 Philippe VOLVERT

United Launch Alliance a lancé, pour le compte de la NASA et la NOAA, le satellite de météorologie GOES O. Il est parti du pas de tir 37B de Cape Canaveral ce samedi à 22 heures 51 heure universelle à bord d'une fusée Delta IV M+ équipée de 2 boosters à poudre. Le satellite a été largué sur une orbite de transfert géostationnaire 04 heures et 21 minutes après le décollage. Dans sept mois, le satellite sera pleinement opérationnel et débutera sa mission. D'ici là, il subira une batterie de tests et rejoindra son orbite géostationnaire où il sera calé au-dessus du continent américain.

GOES O est un satellite construit par Boeing Space & Intelligence Systems. Il utilise une plate-forme BS-601. Au moment du largage, il pesait 3 215 kg. Une fois ses panneaux solaires déployés, il mesurera 8,2 de long pour 2,25 x 3,37 m de côté. Son unique panneau solaire devrait lui fournir de 2,3 kW de puissance électrique en début de vie, qui est estimée à 10 ans au moins (2 ans de redondance avant de devenir un élément opérationnel du réseau pendant 8 ans). De la construction jusqu'au lancement, la mission aura coûté 499 millions de dollars. Les données récoltées par le satellite seront réceptionnées par le NOAA Satellite Operations Facility dans le Maryland.

GOES O est équipé d'un radiomètre imageur (Imager) fonctionnant sur plusieurs longueurs d'onde allant du visible à l'infrarouge, d'un sondeur (Sounder) pour mesurer la température et le taux d'humidité atmosphérique, d'un radiomètre imageur pour le rayonnement X du Soleil (Solar X-ray Imager) ainsi que d'un système pour l'étude de l'environnement spatial (Space Environment Monitor System) constitué de deux magnétomètres.

Le programme GOES, Geostationary Operational Environmental Satellite, est un projet conjoint la NASA et la NOAA (National Oceanographic and Atmospheric Administration). Le premier satellite de la famille GOES remonte à 1975. Depuis lors, 15 satellites ont été lancés dont 14 avec succès. Au lancement, ils portent une lettre, comme GOES O. Si la mise sur orbite est réussie, le lettre est changée et devient un chiffre. Ainsi GOES O devient GOES 14. Les satellites GOES sont placés sur une position orbitale en complément des satellites météorologiques européens, japonais, russes, indiens et chinois dans le cadre du programme de Veille Mondiale de Météorologie.

Sources

Sur le même sujet