Falcon Heavy parée pour son lancement

10-04-2019 Philippe VOLVERT

Un an après son vol inaugural, Falcon Heavy retrouve son pas de tir en prévision de sa première mission commerciale. La super fusée de SpaceX doit prendre son envol la nuit prochaine du Kennedy Space Center. Le lancement est fixé entre 22 heures 35 et 00 heure 32 TU. Sous la coiffe de la fusée se trouve le satellite de télécommunications Arabsat 6A, un monstre de 6 tonnes.

Le lancement de Falcon Heavy sera à suivre en direct sur Destination Orbite. Les prévisions météorologiques donnent 80 % de chances de conditions favorables pour la tentative de mercredi et montent jusqu'à 90 % en cas de report à jeudi.

Le satellite Arabsat 6A

Arabsat 6A a été construit par Lockheed Martin dans son usine de Denver au Colorado et testé à Sunnyvale en Californie. L'architecture du satellite repose sur une plate-forme A2100 modernisée. Le satellite rejoindra sa position orbitale de 30,5 degrés Est d'où il pourra fournir des services de télévision, d'Internet et de téléphonie à des clients du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord pendant au moins 15 ans.

Le satellite sera lancé pour le compte d'Arabsat et de King Abdulaziz City for Science and Technology. L'organisation intergouvernementale et l'institution scientifique ont signé le contrat avec Lockheed Martin en avril 2015 dans le cadre du programme Arabsat 6G. Pour un montant de 650 millions de dollars, il comprend la fabrication de deux satellites de télécommunications A2100 (Arabsat 6A et HellasSat 4/SaudiGeoSat 1), les assurances et leur lancement respectivement par SpaceX et Arianespace.

L'heure de vérité pour Falcon Heavy

Le premier vol opérationnel de Falcon Heavy est très attendu par la communauté spatiale et principalement par les clients désireux de trouver une alternative à Ariane 5 pour le lancement de leurs gros satellites.

Alternative qui pourrait faire de l'ombre à la fusée européenne. En affichant un prix catalogue de 90 millions $ pour 8 tonnes minimum envoyés sur l'orbite de transfert géostationnaire, SpaceX fait mieux qu'Arianespace dont les prix sont laissés à la discrétion des clients. Selon les différentes sources, ils varieraient entre 150 et 200 millions $ pour 10,5 tonnes envoyés sur la même orbite - à répartir entre les deux satellites à lancer.

Toutefois, l'arrivée de Falcon Heavy sur le marché des satellites commerciaux ne devrait pas causer trop de tord à la fusée Ariane. Les opérateurs spatiaux ont toujours soutenu la présence de plusieurs lanceurs de manière à ne pas être pénalisés si l'un d'eux se retrouvait malencontreusement cloué au sol pour une certaine période.

Sur le même sujet