Falcon has landed

22-12-2015 Philippe VOLVERT

C'est dans une explosion de joie que les employés de chez SpaceX ont accueilli la bonne nouvelle annoncée par le commentateur. Le premier étage de la fusée Falcon 9 venait tout juste de se poser à l'endroit prévu, un ancien de pas de tir transformé en zone de récupération.

Quelques minutes plus tôt, à 01 heures 29 TU, la fusée Falcon 9 V1.2 prenait son envol de l'air de lancement numéro 40 à Cape Canaveral en Floride. Elle était chargée de placer sur orbite onze satellites de communications Orbcomm. Le rendez-vous était important puisqu'il s'agissait du retour en vol de Falcon après un échec en juin dernier. Un défaut structurel sur le deuxième étage avait conduit à l'explosion de la fusée deux minutes et 19 secondes après son décollage.

Environ quinze minutes après le départ de Floride, la chorégraphie de la séparation des onze satellites pouvait commencer. Ils vont rejoindre une orbite circulaire à 750 km d'altitude et inclinée de 52°. A terme, la constellation Orbcomm OG-2 devrait compter 17 satellites de 172 kg chacun et assurer la continuité du service pour le compte d'Orbcomm. Ils sont construits par Sierra Nevada Corporation en collaboration avec MicroSat Systems et Argon ST.

Le second enjeux de la mission, et non des moindres, était la récupération du premier étage de la fusée. Jusqu'à présent, elles avaient été tentées sur une barge stationnée dans l'océan Atlantique, le long des côtes de Floride. Mais les trois tentatives se sont soldées par un échec. Cette fois, la Fédération Américaine de l'Aviation avait donné son feu vert pour une récupération sur la terre ferme. Le site choisi est l'ancien pas de tir numéro 13 aménagé en une zone d'atterrissage circulaire de 228 m de diamètre. Le Landing Zone 1 est situé à une dizaine de kilomètres au sud du pas de tir de Falcon.

La récupération a débuté deux minutes et vingt-quatre minutes après le décollage lorsque le premier étage s'est séparé du reste de la fusée. Deux minutes plus tard, il s'orientait de façon à se présenter sous l'angle idéal pour la rentrée atmosphérique. La chute contrôlée par les moteurs a duré quatre minutes environ. Dix minutes après la mise le décollage, le premier étage revenait intact au sol, posé sur ses pieds.

Le succès de l'opération est important pour SpaceX qui souhaite diminuer les coûts de ses lancements en réutilisant une partie de la fusée. Reste à démontrer que l'idée ne restera pas qu'un voeu pieux.

Sources

Sur le même sujet