Falcon 9 lance un satellite pour connecter les îles du Pacifique

17-12-2019 Philippe VOLVERT

SpaceX a lancé la nuit dernière une fusée Falcon 9 chargée de placer sur orbite un gros satellite de télécommunications. Le décollage a eu lieu à minuit et 10 minutes au départ de Cape Canaveral. Après un vol parfait de 33 minutes, JCSat 18/Kacific 1 était injecté sur l'orbite visée.

Le premier étage, dont c'était la troisième utilisation, a pu être récupéré sur la plate-forme « Of Course I Still Love You », stationnée à 650 km au large des côtes de Floride. Par contre, la tentative de récupération des deux demi-coiffes s'est soldée par un échec. Toutefois, elles ont amerri non loin des navires « Ms. Tree » et « Ms. Chief » qui pourront les ramener à terre en vue d'une éventuelle réutilisation.

Ce lancement était le 80ème de la série Falcon 9 et le 11ème de l'année 2019. Selon toutes vraisemblances, un dernier tir devrait intervenir le 31 décembre prochain pour poursuivre le déploiement de la constellation Starlink avec le lancement d'une nouvelle grappe de satellites.

Le duo JCSat 18/Kacific 1

Le satellite JCSat 18/Kacific 1 (6 956 kg) a été construit par Boeing à partir d'une plate-forme BSS-702MP équipée de deux charges utiles distinctes. Le satellite sera positionné par 150 degrés Est et sa durée de vie sera supérieure à 15 ans.

La charge utile JCSat 18 sera exploitée par SKY Perfect JSAT, l'un des plus grands fournisseurs de services de télévision payante multicanaux au Japon. Elle est constituée de répéteurs en bande Ku qui servira à améliorer les services mobiles et à large bande dans la région Asie-Pacifique, y compris l'extrême est de la Russie.

La charge utile Kacific 1 est constituée de 56 faisceaux ponctuels à haut débit en bande Ka. Elle sera exploitée par Kacific Broadband Satellites Group, opérateur spécialisé dans l'internet haut-débit. Le satellite couvrira le Pacifique et l'Asie du Sud-Est en services mobiles et à large bande mais surtout, il permettra de connecter les différentes îles de la région en offrant un débit de 100 Mbps. La connectivité établie améliorera les services pour les soins de santé, l'éducation, les services gouvernementaux, les entreprises et les secours en cas de catastrophe.

Sources

Sur le même sujet