Explosion à l'Imam Khomeini Space Center

29-08-2019 Philippe VOLVERT

Les spécialistes du programme spatial iranien annonçaient un lancement imminent d'une fusée iranienne pour placer sur orbite le satellite de télécommunication Nahid 1 depuis l'Imam Khomeini Space Center. Aucune information officielle n'a été rendue publique pour confirmer ou non les différents soupçons.

Ces derniers jours, les satellites de la société commerciale Planet ont suivi l'état d'avancement dans les préparatifs de lancement. Sur les clichés, on distingue de nombreux véhicules s'afférant sur le site et même une remise à neuf de la peinture des installations.

Les images dévoilées aujourd'hui, et partagées par l'intermédiaire du Middlebury Institute of International Studies, montrent une épaisse fumée noire s'élevant de la plate-forme de lancement. Pour David Schmerler, chercheur au Middlebury Institute, le lanceur aurait explosé sur son pas de tir quelques minutes avant que les photos ne soient prises.

Un second satellite, celui-ci appartenant à la société Maxar, a photographié le site avec plus de détails. Les images semblent montrer la fusée encore attachée à son système de transport et d'érection sur la rampe de lancement. L'explosion serait donc survenue pendant les préparatifs, peut-être pendant le ravitaillement en ergols de la fusée.

Cet accident alourdit le piètre bilan des activités spatiales iraniennes. L'explosion de la fusée serait la troisième enregistrée pour l'année 2019. En janvier, une fusée Simorgh ratait son lancement, conduisant à la perte du satellite Payam-e Amirkabir. Quelques semaines plus tard, une fusée Safir 1B échouait dans la mise sur orbite du satellite Dousti 1. Ces deux ratés succédaient à celui d'une autre Simorgh en juillet 2017.

Depuis que l'Iran s'est érigé au range de puissance spatiale en 2009, il a cumulé 10 tentatives de lancement, dont 6 qui se seraient soldées par un échec.

Sources

Sur le même sujet