Deux nouveaux Galileo sur orbite

11-09-2015 Philippe VOLVERT

Une fusée Soyuz 2.1b équipée d'un étage Fregat a lancé une nouvelle paire de satellites européens de navigation Galileo depuis le Centre Spatial Guyanais. La mission VS-12 a décollé du pas de tir ELS à 02 heures 08 TU pour un vol planifié de 03 heures 48 minutes qui a conduit les deux engins de 715 kg sur une orbite de 23 522 km inclinée de 55,04°.

Après le décollage de Guyane, le vol de la fusée Soyuz a duré un peu plus de neuf minutes. Puis l'étage Fregat a pris le relai avec deux allumages de son moteur. Le premier a duré un peu plus de 13 minutes, propulsant les deux satellites sur une orbite de parking avec un apogée de 23 500 km. Le second, qui a commencé après 03 heures 39 minutes de vol, a duré 04 minutes et 22 secondes afin de rejoindre l'orbite visée où les satellites ont été séparés.

Alba et Oriana sont les noms de baptême des satellites Galileo 9 et 10. Ils ont été construits par OHB System à Brême en Allemagne. Ils sont équipés d'une charge utile de géolocalisation en bande L fournie par l'anglais Surrey Satellite Technology Ltd. Ce sont les cinquième et sixième satellites de la série FOC (Full Operationnal Capacity). Ils rejoindront les huit autres déjà sur orbite et qui fonctionnent très bien même si deux d'entre eux circulent sur une orbite plus basse que celle prévue. Les satellites lancés cette nuit rejoindront leur position finale sur le Plan A de la constellation Galileo et devraient entrer en service opérationnel dans trois mois. A terme, Galileo devrait compter 30 satellites répartis sur trois plans orbitaux.

Sur le même sujet