Delta IV Heavy se fait attendre

15-01-2009 Philippe VOLVERT

Le lanceur lourd Delta IV Heavy a bien du mal à décoller pour sa troisième mission. La première annulation a été ordonnée dans la journée de mardi après la découverte d'un défaut dans l'isolant du réservoir du lanceur au niveau de l'inter-étage lors de l'inspection finale. Les réparations ont été rapides et les responsables de la mission espéraient pouvoir lancer la fusée dans la nuit de mercredi à jeudi. Hélas, à moins de deux heures du décollage, un problème sur une valve du conduit d'alimentation en azote sur le pas de tir 37B a été détecté forçant à un nouveau report de 24 heures. Cette même valve est à l'origine d'un troisième report. Pour l'heure, aucune date n'a été communiquée pour une nouvelle tentative de lancement. Toujours est-il qu'elle sera tributaire des conditions météorologiques. Selon les prévisions, il n'y a que 30 % de chance pour que Delta IV puisse avoir un ciel clément dans la nuit de vendredi à samedi. Par contre, les chances augmenteront sensiblement avec 80 à 90 % de conditions météorologiques favorables pour le week-end.

Ce troisième vol du lanceur est placé sous le seau du secret puisqu'il transporte dans sa coiffe le satellite NROL-26 du National Reconnaissance Office. Selon certaines sources, il pourrait s'agir d'un satellite d'écoute électronique du type Advanced Orion connu également sous le nom de Mentor 4. Le réseau compte actuellement trois satellites placés sur orbite géostationnaire par des Titan IV entre 1995 et 2003.

Sur le même sujet