Cinquantième succès d'affilée pour Ariane 5

03-08-2012 Philippe VOLVERT

Le vol VA208 d'Ariane vient d'afficher deux nouveaux records pour une fusée européenne. Il est 20 heures 54 TU lorsque les 780 tonnes d'Ariane 5ECA s'arrachent du pas de tir ELA 3 du Centre Spatial Guyanais. Le décollage est impeccable tout comme la météo qui a mis des siennes pour offrir un spectacle son et lumière digne de ce nom. La fusée a pu être suivie pendant plusieurs minutes jusqu'à la séparation de la coiffe. Une demi-heure après le lancement, elle plaçait sur orbite de transfert géostationnaire ses deux passagers, les satellites Intelsat 20 et HYLAS 2, affichant un record de 50 missions réussies pour la cinquième génération du lanceur européen depuis l'échec de décembre 2012.

Le second record est sans conteste la masse emportée par Ariane la nuit dernière. La performance demandée était de 10 182 kg dont 9 405 kg représentent la masse des satellites à séparer sur l'orbite visée. Il s'agit d'autant plus d'une performance lorsque l'on sait qu'Ariane 5ECA, pour une mission standard est de 9 500 kg de performance maximale. En optimisant la propulsion et la trajectoire, Arianespace a pu augmenter la charge à satelliser.

Intelsat 20 est le premier des satellites à être injecter sur orbite. Ce mastodonte de 6 094 kg a été construit par Space Systems Loral pour le compte d'Intelsat, l'un des clients les plus fidèles d'Arianespace. Il utilise une plate-forme SSL1300 équipée de 60 répéteurs en bande Ku, 24 répéteurs en bande C et 1 répéteur en bande ka. Dans les prochains jours, il doit rejoindre sa position définitive par 68,5° Est d'où il arrosera l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient, la Russie et l'Asie en service de télécommunications pendant au moins 24 ans. Un record !

HYLAS 2 est plus petit que son compagnon. Il est sorti des ateliers d'Orbital Sciences Corporation et doit offrir des services en large bande haut débit pour le compte de l'opérateur Avanti Communications pour l'Afrique de l'Est, l'Afrique du Sud, l'Europe et le Moyen-Orient pendant 15 ans. Pour se faire, il utilise une plate-forme STAR-2.4E équipée de 24 répéteurs en bande Ka. La durée de vie du satellite est de 15 ans.

Toujours sur le continent américain mais plus au nord, à quelques centaines de kilomètres de Kourou, le lancement d'une fusée Atlas V a été reporté jusqu'au 14 août prochain. Elle aurait du décoller jeudi matin et placer sur orbite plusieurs satellites pour le compte du Department of Defense. Mais suite à un problème technique rencontré sur un dispositif de la base de Vandenberg. Elle ne concerne nullement la fusée elle-même mais l'incident pourrait avoir des conséquences sur le bon déroulement du suivi pendant le lancement.

Sources

Sur le même sujet