Atlas V lance un satellite de communications militaires

17-10-2018 Philippe VOLVERT

Une fusée Atlas V transportant le quatrième satellite AEHF a décollé dans la nuit de mardi à mercredi de la base de Cape Canaveral. Le lancement marquait la 50ème mission effectuée par United Launch Alliance pour le compte de l'US Air Force. Le décollage est intervenu à 04 heures 15 TU depuis le pas de tir 41.

La fusée a volé dans la configuration 551, la plus performante avec une large coiffe de cinq mètres de diamètre et cinq propulseurs à poudre. Jusqu'à présent, les satellites AEHF étaient lancés avec une version moins puissante de l'Atlas V. Cette fois, le gain de performance a permis de livrer le satellite au plus près de son orbite finale, tout en réduisant le temps et le carburant nécessaires pour la rejoindre.

Le satellite AEHF 4 a été séparé sur une orbite très proche de celle visée, trois heures et trente minutes après le départ des côtes de Floride.

Après le succès de la mission, ULA annonçait dans un communiqué qu'elle préparait son prochain lancement. Il aura lieu le 29 novembre prochain depuis la base de Vandenberg. Une fusée Delta IV Heavy sera chargée de placer sur orbite un satellite pour le National Reconnaissance Office.

Advanced Extreme High Frequency Satellite

Le système AEHF constitue la composante spatiale des communications militaires du Departement of Defense. Il repose sur six satellites couvrant intégralement la Terre entre les latitudes 65° nord et 65° sud. Pour compléter le réseau, il reste deux autres satellites à déployer d'ici 2020.

Conçus par Lockheed Martin, les satellites AEHF sont exploités par l'Air Force Space Command américain. Ils sont dotés de fonction de cryptage et d'antibrouillage, permettant communications sécurisées entre les différentes forces armées américaines mais aussi ses partenaires Canadiens, Néerlandais et Anglais.

Chaque satellite - d'une masse au décollage de 6,2 tonnes - est construit à partir d'une plate-forme A2100M développée par Lockheed Martin sur laquelle est montée la charge utile de communications fournie par Northrop Grumman. La durée de vie d'un satellite AEHF est d'environ 14 ans.

Sources

Sur le même sujet