Ariane, un nouveau succès européen

06-02-2014 Philippe VOLVERT

C'est avec un retard d'une heure que la 216ème fusée européenne Ariane a pris son envol. Le décollage est intervenu à 21 heures 30 TU depuis le pas de tir numéro 3 au Centre Spatial Guyanais. Si la météo défavorable, à l'origine du contretemps durant la chronologie finale, a eu raison des quelques badauds qui avaient fait le déplacement pour admirer le spectacle, elle n'a en rien entamé l'optimisme qui régnait dans la salle de contrôle. Avec 57 succès d'affilée, Ariane 5 est un modèle de fiabilité. Fiabilité qui s'est une nouvelle fois confirmée lors de ce vol VA217 et la mise sur orbite réussie des deux passagers qu'elle transportait.

ABS 2 est le premier passager libéré par Ariane. Il a été construit en Californie par Space System Loral pour le compte de l'opérateur Asian Broadcast Satellite. Il utilise une plate-forme FS 1300 équipée d'une charge utile comprenant 51 répéteurs en bande Ku, 6 en bande Ka et 32 en bande C. Elle doit permettre d'assurer des services de vidéo et télécommunications ainsi qu'un service de communications par satellite bidirectionnelles. Il sera positionné par 75° Est d'où il couvrira une large zone comprenant le Moyen-Orient, l'Afrique, l'Europe, l'Inde, la Russie et l'Asie. Au décollage, il accusait une masse de 6 330 kg. Sa durée de vie optimale est de 15 ans.

L'acronyme du second passager de ce vol en dit long sur sa mission. ATHENA FIDUS (Access on THeatres for European Nations Allied forces - French Italian Dual Use Satellite) est un satellite franco-italien de communications gouvernementales. Il fournira des services de télécommunications aux forces militaires et à la Sécurité Civile française et italienne, en complément des satellites Syracuse 3 et Sicral. Pour se faire, il utilise les technologies les plus avancées de l'Internet haut débit. Ce satellite a vu le jour dans les ateliers de Thales Alenia Space. Il utilise une plate-forme Spacebus 4000 équipée de 23 répéteurs en bandes Ka lui conférant une masse de 3 080 kg au décollage. Sa mission devrait se prolonger sur une quinzaine d'années depuis la position 25° Est sur l'orbite géostationnaire.

Sur le même sujet