Ariane 5, les conclusions de l'enquête

24-02-2018 Philippe VOLVERT

Arianespace vient de dévoiler les conclusions de l'enquête qui a suivi la satellisation de SES 14 et Al Yah 3 sur une orbite erronée. Comme on pouvait s'y attendre, c'est une erreur de programmation qui est à l'origine de l'incident.

Le 25 janvier dernier, Ariane prenait son envol pour sa 241ème mission, chargée de deux gros satellites de télécommunications qu'elle devait placer sur une orbite super synchrone, une première pour cette version de la fusée européenne. Après 9 minutes et 26 secondes de vol, les stations de poursuite perdent la trace du lanceur. Ce n'est que plus tard dans la soirée que les clients SES et Al Yah annoncent avoir acquis leur satellite respectif mais sur une orbite inclinée à 20° au lieu de 3° visés. Les altitudes de l'apogée et périgée étant proche de ceux visés, un problème technique lié à la propulsion est directement écarté. Restait à déterminer les causes de l'incident.

A la demande d'Arianespace, une commission d'enquête, présidée par Toni Tolker-Nielsen, Inspecteur général de l'ESA, a été mise en place. Il a fallu un mois pour sortir le rapport final identifiant l'origine du problème et les actions correctives à mettre en place.

L'anomalie de la trajectoire résulte d'une valeur erronée dans la spécification de l'azimut qui devait être de 70° et non de 90°, comme pour les missions standards vers l'orbite de transfert géostationnaire. Ce décalage a conduit Ariane à prendre une trajectoire 20° plus au Sud dès les premières secondes de vol. En langage simplifié, la fusée européenne a reçu un programme de vol contenant une erreur d'encodage et l'a suivi à la lettre sans faillir.

La commission d'enquête préconise de renforcer les contrôles qualité standard durant les différentes étapes de la préparation d'un lancement, notamment lors de la rédaction des différents documents et d'introduire des contrôles de cohérence complémentaires.

Arianespace et sa maison mère ArianeGroup assurent que les recommandations sont d'ores et déjà appliquées pour VA242 dont le lancement est à présent fixé au 21 mars prochain.

Sur le même sujet