Apparition furtive de la fusée géante de SpaceX complètement assemblée

06-08-2021 Philippe VOLVERT

On peut dire que les choses s’accélèrent à Boca Beach, la nouvelle base de lancement de SpaceX, installée à la frontière entre le Texas et le Nouveau-Mexique.

Depuis quelques jours, les équipes se relaient jour et nuit pour préparer au plus vite le booster Super Heavy B-4 et son vaisseau Starship SN-20. Construits séparément dans leur hangar respectif, les deux véhicules ont été acheminés en début de semaine vers le pad de tir OLS (Orbital Launch Site) en vue d’un assemblage test. L’opération était très attendue par une partie de la communauté spatiale, qui suit avec intérêt l’avancée du programme.

Ce vendredi, le SN-20 a été hissé pour la première fois au sommet du Super Heavy à l’aide d’une grue géante. Le temps de vérifier la compatibilité des deux engins, de faire quelques photos et le SN-20 était à nouveau déposé à même le sol.

Aucune date n’est encore arrêtée pour le vol inaugural mais des rumeurs laissent entendre qu’il pourrait avoir lieu dans le courant du dernier trimestre de cette année. Même si la cadence s’accélère, il reste encore beaucoup d’étapes à franchir avant ce lancement qui doit relier le Texas à l'archipel d'Hawaï pour un vol suborbital.

Dans un premier temps, les moteurs Raptor qui équipent les deux véhiculent doivent être démontés en vue d’une inspection minutieuse. Le Super Heavy en compte 29 contre 6 pour le Starship. Suivra ensuite une période de tirs statiques où le système propulsif de chacun des engins sera testé individuellement. Après quoi, le SN-20 sera à nouveau hissé sur le Super Heavy en vue de sa mission. Pour SpaceX, il restera alors à obtenir l’autorisation de la FAA (Federal Aviation Administration) pour faire voler sa fusée. L’agence gouvernementale évalue en ce moment l’impact environnemental du Super Heavy. De ses conclusions dépendra sa décision ou non d’autoriser le lancement de la fusée.

Super Heavy/Starship, le combo qui détrône Saturn V

Jusqu’à aujourd’hui, la référence en matière de fusée géante était la Saturn V qui a emmené les astronautes d’Apollo sur la Lune. Haute de 111 mètres, elle devait fournir une poussée de 34 500 kN au décollage pour soulever ses 2 960 tonnes.

Le combo Super Heavy/Starship bat à plate couture les performances de la fusée lunaire. L’ensemble mesure 120 mètres de haut et pèse quelques 4 400 tonnes. Les vingt-neuf moteurs Raptor qui équipent le booster délivrent une poussée de 72 000 kN, soit près du double de la Saturn V.

Les performances de la super fusée sont telles qu’elle est capable d’expédier une charge supérieure à 100 tonnes sur la Lune, alors que la Saturn V ne pouvait envoyer que les 47 tonnes du module lunaire. C’est d’ailleurs avec ce véhicule que la NASA compte retourner sur notre proche voisine à l’horizon 2024 dans le cadre du programme Artemis.

Sources

Sur le même sujet