29 satellites d'un coup

20-11-2013 Philippe VOLVERT

Une fusée Minotaur I, la 11ème du genre, a placé sur orbite 29 satellites après son lancement réussi depuis la base de Wallops Island en Virginie. La charge utile comprenant STPSat 3 et 28 CubeSat provenant de la NASA et diverses Universités totalisait une masse de 401 kg.

Le décollage est intervenu à 01:15 TU après un retard de 45 minutes dans le compte à rebours en raison d'un problème sur une station de poursuite située en Caroline du Nord. Après un vol de 10 minutes où les quatre étages propulsifs se sont succédés, Minotaur I atteignait son orbite circulaire de 500 km inclinée de 40,5°. C'est alors que commençait un balai de 20 minutes qui aura permis le déploiement des satellites sans la moindre difficulté.

STPSat 3 était le passager principal de cette mission. Il s'agit d'un satellite expérimental de 180 kg construit par Ball Aerospace pour le compte du Department of Defense. Il transporte cinq expériences développées conjointement par l'armée américaine et la Nasa. Il est également équipé d'un module qui permettra de le désorbiter dans les 25 ans.

Les 28 autres satellites sont des CubeSats de moins de 5 kg. On retrouve huit satellites Prometheus (Department of Defense), Horus (Lawrence Livermore National Laboratories), ORSES (ORS Office et le SMDC), deux satellites ORS Tech (Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory), deux satellites SENSE (US Air Force), Ho'oponopono 2 (University of Hawaï), KySat-2 (Kentucky Space Consortium), DragonSat-1 (Drexel University), NPS-SCAT (Naval Post Graduate School), Firefly (Goddard Space Flight Center), Trailblazer (University of New Mexico), ChargerSat-1 (University of Alabama-Huntsville), Lunar CubeSat (Vermont Technical College), COPPER (St.Louis University), Black Knight-1 (West Point), SwampSat (University of Florida), CAPE-2 (University of Louisiana-Lafayette), TJ3Sat (Thomas Jefferson High School), ainsi que deux charges utiles qui sont restées fixées sur le quatrième étage de Minotaur, à savoir AFSS et SoM/DoM.

Ce lancement était le troisième conduit dans le cadre du programme ORS (Operationally Responsive Space) destiné à tester les processus automatisés tout en maintenant la sécurité nécessaire à ce type d'opération afin de réduire les campagnes de lancement et de facto leur coût.

Avec 29 satellites, Minotaur détient le record du nombre de charges utiles déployées en un seul lancement. Record de courte durée puisqu'elle sera détrônée jeudi avec 32 satellites de différentes tailles lancés par la fusée russe DNEPR.

Sur le même sujet