Le champ magnétique de Vénus

Vénus ne possède pas un champ magnétique résultant du mouvement du noyau métallique à l'instar de ce qui existe pour les autres planètes telluriques. La durée de la rotation propre de la planète, 243 jours terrestres, est trop lente pour créer un effet dynamo. La température élevée du manteau serait également un facteur déterminant. Il n'y a pas de séparation nette entre le noyau et le manteau comme pour les autres planètes, ce qui limiterait les mouvements internes du fluide métallique du noyau et par conséquent la formation du champ magnétique. Ce qui n'empêche pas l'observation d'aurores polaires.

Cependant, le satellite SOHO a bien observé une queue magnétique longue de 45 millions de kilomètres à l'arrière de la planète. Elle sera le résultat de l'interaction directe de l'ionosphère avec le vent solaire.


Sources

Sur le même sujet