Les lanceurs japonais J

01-01-2017 Philippe VOLVERT

Historique

Pour disposer d'un accès aux orbites basses et à moindre coût, la NASDA et l'ISAS (regroupées en 2003 sous l'enseigne de la JAXA) ont décidé d'unir leurs efforts pour concevoir un lanceur à partir d'éléments existants. La NASDA fournissait le premier étage de la fusée, dérivé du booster qui équipe la fusée H-II. L'ISAS s'occupait de la partie haute, récupérée de Mu-3SII.

En février 1996, la première fusée J-I décollait depuis l'ancien site de lancement de N et H-I pour un vol suborbital. A cette occasion, elle transportait le démonstrateur de rentrée atmosphérique HYFLEX, précurseur d'un avion orbital. En raison du prix plus élevé que prévu, 52 millions de dollars/lancement, la NASDA se désengage du programme, mettant à terme la courte carrière de J-I.

Fiches techniques

Sources

Sur le même sujet