Les lanceurs indiens SLV

01-01-2017 Philippe VOLVERT

Historique

SLV-3

Dans les années 60, l'Inde décide de se doter d'un programme spatial. En août 1969, elle crée l'ISRO (Indian Space Research Organisation) chargée de l'organisation des activités spatiales à des fins pacifiques. L'agence spatiale dépend du département « Espace », placé sous la tutelle du Premier Ministre. Deux ans plus tard, elle lance ses premières fusées sonde Rohini 125 à titre expérimental.

Après une tentative infructueuse réalisée en août 1979, l'Inde parvient à placer sur orbite un satellite expérimental de 34 kg à l'aide de la fusée SLV-3 (Satellite Launch Vehicle). SLV-3 est un lanceur de petite taille aux performances modestes, à peine 40 kg sur orbite basse, mais bien assez pour acquérir de l'expérience dans les systèmes spatiaux. Pour les satellites plus imposants, comme ceux dédiés aux ressources terrestres ou encore aux télécommunications, l'ISRO fait appel aux puissances étrangères, notamment à l'Europe qui deviendra un interlocuteur de premier choix.

SLV-3 réalisera quatre lancements dont trois avec succès, propulsant l'Inde au rang de huitième puissance spatiale le 18 juillet 1980. En mars 1987, une version améliorée de SLV-3 entrera en service sous l'appellation d'Advanced SLV (ASLV).

ASLV

Avec les fusées sondes et le lanceur SLV-3, les Indiens ont acquis assez d'expériences pour décider de passer à un lanceur plus performant et plus complexe, l'ASLV. ASLV n'est pas une nouveauté en soi. Il s'agit en fait d'une SLV-3 dont on a triplé le premier étage afin d'augmenter la puissance de feu au décollage et autoriser l'emport de charges plus lourdes et donc plus intéressantes. La capacité orbitale passe de 40 kg pour SLV-3 à 150 kg pour ASLV. La mise en service du lanceur ne se fera pas sans mal. L'Inde fera une longue traversée du désert qui durera 9 ans. Le dernier lancement de SLV-3 est intervenu en avril 1983 et il faut attendre avril 1987 pour que l'ASLV soit prête au décollage. Mais le lancement se solde par un échec. L'année suivante, nouvel échec de la fusée. Plus aucune tentative de satellisation n'interviendra avant mai 1992. Ce jour là, ASLV réussit enfin un lancement et place sur orbite SROSS-C1, un petit satellite de recherche.

Ces échecs répétés du lanceur et les ambitions de l'Inde mettront un terme rapidement à sa carrière. En mai 1994, ASLV est lancée pour un quatrième et dernier vol. Place maintenant à la nouvelle génération, la PSLV et la GSLV.

Fiches techniques

Sources

Sur le même sujet